mardi 3 juillet 2018

Check-lists Energie pour l'été


L’été est là, que vous partiez ou que vous restiez chez vous, il est toujours possible d’économiser de l’énergie. Voici les check-lists d'Habitat & Rénovation pour la saison estivale ! 
 
Détaillons quelques conseils concernant le système de chauffage.

En été, c’est le moment de faire reposer votre chaudière. Si vous partez vous pouvez couper totalement la chaudière et fermer l’arrivée de gaz. En fait, si votre chaudière est ancienne, elle est probablement équipée d'une veilleuse dont la flamme, elle, consomme du gaz. Selon les modèles de chaudière, une veille consomme entre 60 et 250 m³ de gaz par an. La couper pendant l’été peut vous permettre d'économiser jusqu'à 60 € sur votre facture annuelle ! 

 

Si vous restez à la maison et que votre chaudière produit également de l’eau chaude, vous pouvez la mettre en mode "été" afin d’arrêter totalement la circulation de l'eau dans les radiateurs, mais également diminuer la température de l'eau. Ainsi, la température de l'eau chaude sanitaire peut être baissée à 60°C en boiler et à 55°C en production instantanée. 

Et n’oubliez pas de placer toutes les vannes thermostatiques sur 5 : cela évitera que le mécanisme de la vanne ne se grippe.

Bel été à tous ! 

Info et accompagnement : Conseil Energie - 02/647 71 10 - energie.hr@misc.irisnet.be.

Il faut faire occuper les logements vides à tout prix !

Agir pour faire cesser l’inoccupation, la vacance immobilière ? Oui, tout le monde est d’accord !

D'ailleurs, depuis 2009, maintenir un logement inoccupé constitue une infraction au Code du Logement. Ce principe est un signal fort dans la lutte contre l’inoccupation puisqu’il n’est dès lors plus "acceptable" de laisser un logement vide, notamment vu la pénurie de logements accessibles.

Mais des logements inoccupés, il y en a partout, dans toutes les communes et pourtant, il existe divers mécanismes pour faire réoccuper ces biens ! Action en cessation, droit de gestion publique, taxes, amendes, aides à la rénovation, primes, pourquoi les communes ne se saisissent pas de ces outils ?

La récente analyse "Logements vides : faire réoccuper à tout prix", réalisée par le Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat (auquel Habitat & Rénovation participe), met en lumière les pratiques inspirantes de la commune de Bruxelles-Ville dans la lutte contre les logements vides car elle utilise tous ces outils, ou presque.

La Ville a commencé par procéder à un inventaire des biens concernés sur Bruxelles 1000, Laeken, Neder-Over-Heembeek et Haren. Suite aux vérifications effectuées pour s'assurer de la vacance effective des biens identifiés, les statistiques de 2015 ont montré qu’il y avait sur le territoire de la Ville de Bruxelles, 595 immeubles vides, 291 étages vides au-dessus des commerces et 188 terrains vides ! La Ville tente depuis de mettre en place les mécanismes adaptés à chaque situation pour que le bien soit occupé/réoccupé conformément aux dispositions et règlements en vigueur.


Ce diagnostic global sur la question des logements vides en Région bruxelloise a été pris en considération par la Commune d’Ixelles qui, dans le cadre du Contrat de Quartier Durable Athénée, soutient le projet de Facilitateur Logement porté par notre association, Habitat & Rénovation.

Ce projet a pour objectif de mener une action globale visant à lutter contre l’insalubrité et la vacance immobilière et à faciliter l’amélioration des conditions de logements des plus mal logés, en réhabilitant des espaces vides en logements à caractère social. Des aides financières spécifiques sont disponibles pour permettre aux propriétaires de biens inoccupés de les réhabiliter.

Info et accompagnement : Facilitateur Logement d'Habitat & Rénovation - 02/649 77 46 - cqda.fl.hr@misc.irisnet.be.

Deux sources de financement pour concrétiser des projets dans le Contrat de Quartier Durable Athénée !

Dans le cadre du CQD Athénée, deux sources de financement à destination de différents publics permettront prochainement de réaliser des projets citoyens.

- La première est un budget participatif (au total : 110.000 euros) destiné à des collectifs d'habitants, et plus particulièrement, à ceux qui ont le moins l’habitude ou la possibilité de s’impliquer dans leur quartier, pour concrétiser leurs idées et faire émerger des projets. 

Dans notre article de juin "Réunion d'élaboration du budget participatif dans le Contrat de Quartier Durable Athénée", nous vous informions du Projet de Développement Communautaire porté Habitat & Rénovation (communément appelé Projet Connecteurs Athénée) qui réunit des personnes ressources (habitants, usagers et acteurs de la vie associative) afin de valoriser les atouts du quartier et, in fine, de développer des initiatives citoyennes avec le soutien d'un budget spécifique.

Les collectifs sont soutenus par un accompagnement méthodologique d'Habitat & Rénovation, en partenariat avec BRAL, et peuvent faire une demande de soutien financier qui sera ensuite validée lors d'une Assemblée de quartier.

Réalisation de mobilier urbain 
Tous les habitants, usagers et acteurs du quartier du CQD Athénée seront invités à participer à cette assemblée afin de découvrir des projets aux thématiques aussi variées que l’aménagement de l'espace public, la nature en ville, l'économie sociale et solidaire, par exemple, et prendre part à la sélection.

Notez déjà que cette première Assemblée de quartier se tiendra le 26 septembre 2018. 

Le règlement du budget participatif sera prochainement communiqué aux habitants du quartier pour permettre à tous, de développer un projet. 

Info et contact : Carole Pingo chez Habitat & Rénovation - 0492/25 36 36 - cqda.dc.hr@misc.irisnet.be.

- La seconde est une enveloppe (au total : 60.000 euros) à destination des acteurs structurés du CQD Athénée (associations, SMart, etc.), développée par la Commune d'Ixelles sous forme d'appel à projets, intitulé "Racines de Matongé". Cet appel sera lancé prochainement.

Ce financement a pour objectif de soutenir des projets qui mettront en avant l'originalité du quartier Matongé, soutiendront la diversité culturelle, créeront une identité culturelle, commerciale et touristique, etc. Des projets autour de l'art urbain, de la musique, de la danse, pourront être présentés.

Les projets seront sélectionnés par le Collège des Bourgmestre et Échevins de la Commune d'Ixelles.

Info et contact : Brendan Culley - Service de la Rénovation Urbaine d'Ixelles Cellule CQD Athénée - 02/643 59 83 - brendan.culley@ixelles.brussels.

Inspirons le quartier, l'appel à projets citoyens de Bruxelles Environnement

Vous avez envie de contribuer à un cadre de vie plus durable dans votre quartier ? Vous avez des projets plein la tête, mais ne savez pas comment vous lancer ? L’appel à projets « Inspirons Le Quartier » de Bruxelles Environnement est là pour vous accompagner dans la réalisation de vos projets collectifs de quartier et peut vous apporter un soutien financier allant jusqu’à 15.000 euros. 
Dates clés de l'appel à projets 2018 :
- 17 septembre : séance d’information sur les modalités de l’appel à projets 2018  ;
- 21 octobre : date limite de remise de la note d’intention  ;
- 25 novembre : date limite de remise du dossier de candidature  ;
- 6 décembre : Jury de sélection des projets.

Contact : citizensprojects@environnement.brussels - 0800/85 286, tous les jours de la semaine de 9h30 à 12h30, et le lundi de 17h à 20h.

Plans d'Aménagements Directeurs : faire la ville avec ou sans les gens ?

PAD Delta Herrmann-Debroux - Vision de la Station Demey 

Alors que la Région termine les séances d'information et de participation informant les Bruxellois sur les dix Plans d'Aménagements Directeurs (PAD) en cours, une trentaine d'associations s'insurgent de la pauvreté du processus participatif au regard de l'importance des enjeux urbains développés.

Ces associations qui défendent une politique de développement territorial qui soit discutée dans les quartiers et non, dans les bureaux des administrations de l'aménagement du territoire et les salons de la promotion immobilière, dénoncent, à travers une carte blanche intitulée "Faire la ville sans les gens ? Pour une refonte des politiques de participation à Bruxellespubliée dans Le Soir, une politique donnant la priorité au tape à l’œil et l'attractivité urbaine avant les urgences sociales, culturelles et environnementales.

Habitat & Rénovation partage ce point de vue et souhaite également une politique où les citoyens sont consultés avant les promoteurs, et associés en amont à l'élaboration des plans régionaux et communaux...

En attendant le passage en enquête publique des différents PAD, vous trouverez ici les informations concernant les trois zones qui concernent particulièrement le sud-est de Bruxelles :
PAD Delta Herrmann-Debrouxprésentation (séances informatives et participatives des 4 et 5 juin 2018) ;
PAD Quartier Européen : présentation (séances des 8 et 11 juin 2018) ;
PAD Casernes d'Ixelles : présentation (séances des 4 et 5 juin 2018).

Bruxelles, région zéro carbone en 2050 ?

Bruxelles 2050 : une ville à l'air pur, sans voiture individuelle, parcourue de transports en commun ultra performants et de milliers de cyclistes qui se rendent au boulot, à l'école, font des livraisons... Les toitures sont aménagées en fermes urbaines, les parcs sont plantés de vergers. Le plastique appartient au passé, l'économie est locale, circulaire et zéro déchet. L'énergie est produite sur place par des éoliennes et panneaux solaires financés par des coopératives citoyennes. Le système éducatif et politique est revu en profondeur, mettant au premier plan l'action citoyenne solidaire, active et responsable.

 

Dans le cadre des négociations climatiques internationales lancées par les Nations Unies, la Région de Bruxelles-Capitale s’est engagée à développer une stratégie de développement bas carbone à l’horizon 2050. Cette stratégie s’inscrit dans le contexte de l’engagement européen de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95% en 2050 par rapport à leur niveau de 1990.

Pour amorcer la transition vers une société plus durable, il est primordial de mobiliser l’ensemble des ressources qui font la richesse du territoire urbain. Les défis rencontrés par les métropoles étant de nature multidimensionnelle et transversale, seule une approche coordonnée à de multiples niveaux et visant à engager divers domaines de compétence est susceptible d’être concluante. C’est sur base de ces constats que la Région de Bruxelles-Capitale se penche sur les possibilités de gouvernance qui lui permettraient d’atteindre son objectif bas carbone à l’horizon 2050. Une réflexion inclusive sur la façon dont les Bruxellois peuvent se montrer à la hauteur des enjeux qui les attendent est aujourd’hui indispensable. 

L’étude bas carbone bruxelloise a doté la Région d’un outil et de scénarios lui permettant d’établir sa stratégie bas carbone à l’horizon 2050. Elle permet à la Région d’avoir une vision plus fine des impacts des modifications comportementales et techniques de diverses trajectoires et d’être alors en mesure de mener une politique à long terme dans chacun des secteurs, tout en ayant une vision globale et partagée des enjeux liés à la transition bas carbone.

C'est dans cette perspective que Bruxelles Environnement a organisé le 22 juin dernier, un forum autour de la question suivante : quelle gouvernance pour une société urbaine bas carbone à l’horizon 2050 ?

L’ambition du forum était d’amorcer une réflexion collective quant à la relation fructueuse entre les pouvoirs publics et l’action citoyenne, et ainsi établir les bases d’une stratégie d’action pour être à la hauteur de l’objectif bas carbone à l’horizon 2050. Habitat & Rénovation a participé à cette rencontre et rediffusera les résultats dés qu’ils seront publiés. 

Cette journée n'a représenté qu'un pas du processus. Afin que les objectifs pour une société bas carbone deviennent réalité la contribution de chacun est importante : n’hésitez pas à participer aux prochaines étapes... Habitat & Rénovation vous tiendra au courant.    

Découvrez l’étude bas carbone de la Région bruxelloise : http://document.environnement.brussels/opac_css/elecfile/2017-02-03_-_Rapport_v17-final.pdf.

Etat des lieux des grands chantiers d'espace public à Etterbeek et à Ixelles

A Etterbeek :
- Réaménagement complet de la Place Jourdan : après les travaux d'égouttage, les travaux de l'aménagement de surface sont en cours, fin des travaux prévus pour l'automne 2018 ;
- Place Saint-Antoine : dans la foulée des travaux d'égouttage, la commune d'Etterbeek entamera les derniers travaux d'aménagement de la place Saint-Antoine. Ce chantier concerne les pourtours arrières et latéraux de l'église, et l'espace triangulaire donnant sur l'Avenue Jules Malou, fin des travaux prévus pour l'automne 2018.

Notons déjà que le réaménagement du pourtour de la Place Saint-Pierre et de l'ensemble de la Place du Rinsdelle sont à l'étude actuellement.


A Ixelles :
- Avenue de la Toison d'Or et Boulevard de Waterloo : projet de réaménagement complet de ce tronçon de la petite ceinture, enquête publique prévue dans le courant de l'été 2018, début des travaux espérés pour le printemps 2019 ;
- Chaussée d' Ixelles : réaménagement complet de la chaussée, fin des travaux prévus pour début juillet 2018 ; le réaménagement complet de la place Fernand Cocq devrait débuter dans la foulée, avec fin des travaux prévus pour le printemps 2019 ;
- Rue Lesbroussart : réaménagement complet de la rue et remplacement des rails de tram, travaux terminés pour le printemps 2019 ;
- Boulevard Général Jacques : réaménagement complet du boulevard, fin des travaux entre le Rond-Point de l'Étoile et la Rue des Saisons prévus pour début septembre 2018 ; la seconde phase du chantier concernant le tronçon entre la Rue des Saisons et l'Avenue de la Couronne devrait débuter dans la foulée ;
- Avenue Franklin Roosevelt : réaménagement des trottoirs et installation de pistes cyclables, fin des travaux prévus pour début juillet 2018 ;
- Rues des Artisans et des Deux-Ponts : réaménagement complet des voiries, fin des travaux prévus pour le printemps 2019.

Info : Développement Local Intégré d'Habitat & Rénovation - 02/648 73 52 - dli.hr@misc.irisnet.be.

Etterbeek : nouvelles primes pour lutter contre le vol de vélos

La Commune d'Etterbeek a récemment mis en place deux nouvelles primes visant à encourager les Etterbeekois à prendre leur vélo sans avoir peur de se le faire voler.

La première prime encourage les Etterbeekois à s'équiper d'un cadenas de bonne qualité, la prime couvrant 30% du coût d'achat du cadenas avec un plafond fixé à 50 €. Il doit cependant s'agir d'un modèle de bonne qualité, c'est à dire répondant aux exigences minimales de résistance et d'efficacité contre le vol.
La seconde prime favorise l'aménagement d'arceaux et de box vélos sécurisés au sein d'espaces privés. Toute personne physique ou morale s’engageant pour sa part à installer un dispositif de stationnement pour vélos sur un espace privé mais accessible au public peut bénéficier d’une aide financière dont le montant est limité à 50 % du prix d’achat de l’équipement, avec une limite établie à 1.000 €.

Infos : Conseillère en Prévention-Vol de la Commune d'Etterbeek - 02/737 02 01 - n.dambrosio@etterbeek-prevention.be.